Souriez vous êtes filmés

Police partout...

Récits de l’oppression ordinaire

samedi 8 juin 2019, par Les Amis d’Orwell

Emission du 31 mai 2019 //


Laurent est un syndicaliste gravement mutilé en 2016 lors d’une manifestation. Joël fait partie des militants politiques visés par une enquête pour association de malfaiteurs dans le cadre de la lutte contre le projet Cigeo près de Bure. Deux récits éclairants de l’oppression ordinaire, machine à broyer les corps et les solidarités.

PNG - 640.3 ko

Laurent a appris fin mai que le CRS responsable d’un tir de grenade qui l’a éborgné allait être renvoyé devant une Cour d’assises. Deux ans et demi après sa blessure, cette décision — qui a déjà été contesté devant ne cour d’appel par les avocats du flic — est assez exceptionnelle. Laurent explique que le procureur a tout fait pour requalifier les faits afin de ne poursuivre l’agent que devant un tribunal correctionnel, qui juge des délits et non des crimes. Alors que le code pénal établie clairement qu’une blessure ayant entraîné une infirmité permanente relève du crime. Le parquet voulait sans doute anticiper les réactions des syndicats policiers, qui commencent à s’inquiéter quant au risque de subir un procès d’assises en cas d’usage des armes de guerre que sont les fusils LBD et les grenades explosives (GLI F4 pour la plus dangereuse, GMD pour la grenade de "désencerclement" qui a mutilé Laurent).

Depuis six mois et le début des manifestations Gilets jaunes, près de 25 personnes ont perdu l’usage d’un œil et cinq mains ont été arrachées. Un collectif s’est constitué pour visibiliser leur rage, Les Mutilés pour l’exemple, qui organisait une marche dimanche 2 juin à Paris.

JPEG - 179.1 ko

Parmi les blessés qui portent le mouvement, Robin, un camarade mutilé au pied lors d’une manifestation anti-nucléaire à Bure durant l’été 2017. C’est l’occasion de revenir sur une véritable oppression policiaro-judicaire qui sévit dans la Meuse, au cœur de la lutte contre le projet de poubelle nucléaire de Bure, dont nous avons souvent parlé dans Les Amis d’Orwell. Joël, compagnon de route de Souriez ! comme de cette émission, raconte les conditions d’un mis en examen, soumis à un contrôle judiciaire hallucinant qui proscrit les personnes visées de simplement "entrer en contact" entre elleux (entretien à retrouver à partir de 1h08mn).

http://lambda.toile-libre.org/orwell/Orwell-2019-05-31-oppression-partout.mp3

- Écouter l’émission
- Page des Mutilés pour l’exemple — dont le clip Lavage de cerveaux diffusé dans l’émission - et leur caisse de solidarité
- Le blog "Nous sommes tous des malfaiteurs" qui relate le combat des mis en examen de l’affaire Cigeo

— 

Musiques : Dominique Grange, "A bas l’Etat policier" ; The Brigades, "Empires always fall" ; (fin) Les Bérus, "Salut à toi" ; Conflict, "From protest to resistance".


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net