Souriez vous êtes filmés
THEMES ABORDES :
Dossier Médical Partagé
Le DMP, ou comment constituer, l’air de rien, un gigantesque fichier des données de sante
colloque parlementaire sur le DMP, le 13 juin 2005
Une histoire qui pourrait vous arriver, DANGER pour nos libertés !
Procès I.R.M médicale publiée sur internet
APPEL A UN REFUS TOTAL
LETTRE OUVERTE A MESSIEURS XAVIER BERTRAND ET JEAN-MARIE LE GUEN
Médecin traitant : choisir le Dr Douste-Blazy
Bachelot, DMP, la remballe
BOYCOTT DU "MEDECIN TRAITANT" OBLIGATOIRE
NOUS REFUSONS LE DOSSIER MEDICAL PARTAGE EN RESEAU
DMP testé sans "atermoiements" ! A la bourse, tout va bien !
Le coût d’un DMP serait déjà passé de 12 à 400 euros
CR de l’action surprise : A quoi sert la CNIL ?
Le trou du DMP passe à 1 milliard d’euros par an !
Nos maitres n’ont pas de médecins traitants !
Nouveau scandale sur le DMP !
Coût du DMP ? 900 millions d’euros par an !
DMP à la poubelle pour bientôt ?
Santé
Lettre ouverte à Mr Bernard Thibault
Bracelet RFID à l’hôpital
CARTES A PUCE DE SANTÉ : ESSAI COMPARATIF :
Débat à Toulouse 17 janv 03
Des centres autogérés en Grèce
Le GIE Sesam Vitale n’a pas sécurisé.
Super carte Vitale pour super blaireaux
Appel aux professionnels de santé
Le NIR en passe d’être vendu au DMP
SAFARI le retour ?
Les Amis d’Orwell mardi 19 mai
Liberté vaccinale
rassemblement à Grenoble contre l’inauguration de Clinatec
Le secret médical mis à mal par l’informatique
Carte vitale, le chantage continue
Ne prenez plus en grippe votre dossier de santé !
Livre "Au nom de la science"
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

DMP testé sans "atermoiements" ! A la bourse, tout va bien !

samedi 21 juin 2008

DMP, fais nous rire

En sus du coût démesuré et malgré les études et rapports négatifs sur le DMP ,l la mise en place du dispositif du big brother médical en région picardie est relaté par le journal Le Monde. Un DMP qui ne cesse de changer d’appellation et rebaptisé pour l’occasion Dossier Santé Picardie (DSP). Une phase de test elle même rebaptisé par Santeos phase de prégénéralisation Hihihi !

Sans atermoiements

Le Monde : Ici, on ne s’embarrasse pas des atermoiements qui ont marqué le pilotage du projet national. Le DSP, qui regroupe les données de santé d’un patient sur un site sécurisé, est d’abord conçu comme un outil de partage de l’information entre médecins.

Misère, cela n’a pas suffit, maintenant il leur faut piétiner allégrement les études et rapports pour passer en force ?

Exit le patient devenu un problème dont il faut s’affranchir

Le Monde :Dans cette configuration, le patient a peu de marge de manoeuvre : s’il peut décider quel professionnel de santé aura ou non accès à son DSP, il ne peut lui-même le consulter sur Internet, ni masquer certaines des informations. "Pour l’instant, nous nous sommes affranchis des problèmes liés à l’accès des patients aux données, comme le droit au masquage, car le débat n’est pas encore tranché au niveau national, explique le docteur Boutet. Nous sommes dans une démarche pragmatique : pour que ça marche, il faut d’abord que les professionnels de santé s’approprient le DSP et aient confiance dans l’outil." MOuarfourfouaaaf

Santeos annonce sur la page d’accueil de son site et sur le même thème pourtant tout le contraire : Les individus sont de plus en plus acteur à part entière de leur parcours de santé, dans une relation de confiance avec les soignants qu’ils ont choisis.

Question
On est curieux de savoir comment un patient qui ne peut accéder et encore moins masquer ses propres données confidentielles de santé peut être encore acteur de son dossier quand ce sont les professionnels qui se l’approprient ?

 ;) Grourf arf arf ! On en rigole encore !

Ici la bourse, bien le bonjour

QUI EST SANTEOS ?

Santéos est la société qui va stocker TOUTES les données médicales des patients qui se sont laissés avoir à ce petit jeu, censée héberger également le dossier pharmaceutique (DPM).

SANTEOS est une société du groupe Atos Origin et en attendant le rétablissement du droit au secret médical des patients, l’action en bourse Atos origin se porte plutôt bien.

Vendredi 20 juin 2008, 17h29 La lutte pour la prise de contrôle de la société de service Atos Origin prend un nouveau tournant. Exane BNP Paribas a acheté jeudi soir après la clôture quelques cinq millions d’actions Atos Origin, à 39 euros par action, pour le compte d’un client, soit trois euros de plus que le cours de l’action. Dans la foulée, PAI Partners a indiqué avoir acquis 18% du capital d’Atos, devenant ainsi le premier actionnaire de la SSII devant Centaurus et Pardus qui détiennent eux ensemble 23% des titres.

Eh oui, une bien jolie société côtée en bourse ! et une vraie lutte pour sa prise de contrôle qui en dit long sur la durée de vie de nos droits sur le marché boursier aah ! mais c’est que ça rapporte nos données ! avec ses jolis profits mais également ses aléas des ventes et rachats des actionnaires, imparable le marché !

On n’oubliera pas de faire le rapprochement avec le Getics nominé BBA 2007 Les fameux professionels du "Groupement des entreprises des technologies de l’information et de la communication de santé" qui notaient dans un dossier intitulé "Le DMP au point mort - Pour la relance d’un projet d’intérêt national" que "les industriels n’ont pas besoin de subventions publiques, mais de conditions favorables à la création d’un marché pérenne" de l’informatisation des données de santé des patients, "au bénéfice de l’intérêt collectif" (sic).

Au moins c’est clair, n’est ce pas ?

rire jaune

Voir en ligne : Lire l’article du monde du 18.06.08

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net