Souriez vous êtes filmés
THEMES ABORDES :
Internet
Une magistrate face aux lois sécuritaires
Libertés : Non à la riposte graduée !
La Loppsi 2 : nouvelle loi sécuritaire adoptée
Dijon, 4-10 juillet 2005
Les Amis d’Orwell
12/12/03 MANIF à GENEVE
Hors la loi numériques
La len repousse, la liberté d’expression trépasse
Le marigot de la surveillance globale
Un Mur du Son contre Le Mur des lois liberticides
Protégez votre vie privé
http://per.sonn.es/
Concert de soutien à GlobeNet 25 mars
Le projet sous-surveillance
Radio dadvsi
Les Amis d’Orwell - mardi 14 février
Les données privées des visiteurs d’AOL ont été rendues publics !
Données personnelles en libre accès sur le site de la RATP
I love psiphon
Ils sauront qui vous êtes !
Solidarité
Des centres autogérés en Grèce
Bracelet RFID à l’hôpital
Pourquoi je n’irai pas donner mon ADN
MANIFESTE DES DÉLINQUANTS DE LA SOLIDARITÉ
mot du jour
Surveillance des salariés à carrefour
Notre Dame des landes - deux rendez-vous parisiens
surveillance électronique
Rapport Fenech : la banalisation de la surveillance électronique
La lettre d’eucd.info aux signataires de la pétition contre DADVSI
Nouveauté RATP : des pubs qui nous épient !
Châtiment virtuel, la prison hors les murs ?
Ca y est, clichy installe en catimini la vidéosurveillance !
Dadvsi, prochaines actions STOP DRM
livre : Privacy Ordinateur et vie privée
Film : Pris dans la toile, Big brother nous menace-t-il ?
Lundi 4 mai 18h3O : non à la surveillance généralisée
MARCHE POUR LES LIBERTÉS NUMÉRIQUES, CONTRE LES DRM ET CONTRE LA LOI DADVSI
Les Européens sur écoute
Les Amis d’Orwell mardi 22 mars
Mass Spying Means Gross Errors
J’ai bien voté dimanche, les carottes sont cuites

I love psiphon

dimanche 16 juillet 2006

Dadvsi posera les scellés sur le panier des crabes imbéciles, le principe de générosité numérique étant inhérent à la technique du réseau.

Psiphon ou comment contrer la censure en se servant du port réservé aux transactions financières ;)

La censure numérique qui sévit sur le web en chine ( cent dix millions d’internautes ) mais également en Corée du Nord, Iran ou Arabie saoudite est en voie de n’être plus applicable grace au système Psiphon développée conjointement par plusieurs laboratoires de prestigieuses universités canadienne, américaine et anglaise .

Ainsi avec Psiphon, « l’internaute chinois n’a pas besoin d’installer quoi que ce soit. Simplement ce système de contournement en ligne permet à l’internaute d’interroger de façon transparente et cryptée par SSL (Secure Sockets Layers) et le port 443 (port sécurisé destiné au transit des données financières) les serveurs "amis" d’un pays censuré.

Ces serveurs amis analyseront la demande, et renverront les réponses non censurées mais toujours de façon cryptée et sans traces sur l’ordinateur de l’internaute. »

Soulignons ici le terme de serveur ami, qui interroge l’idée de générosité qui existe sur internet et le fait assez cocasse que cette fois le réseau continue de créer de nouveaux accès grace au port sécurisé prévu initialement pour le transit des données financières !

Ronald Deibert, directeur du Citizen Lab de Toronto souligne d’ailleurs que le pays qui souhaite interdire l’accès à ces informations ne pourra le faire que s’il se passe aussi des flux de transactions financières !

Le projet est en phase finale de développement d’après les universitaires canadiens. Il consiste à trouver des volontaires dans les pays dont l’accès au Web n’est pas filtré, pour offrir leur ordinateur en guise de proxy, via une connexion cryptée directe avec l’utilisateur victime de la censure sur son réseau national.

sources :
http://psiphon.civisec.org/

http://www.pcinpact.com/actu/news/26740-Un-programme-a-lassaut-du-grand-parefeu-chin.htm _

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-742651@51-730341,0.html

et a propos de censure on pourra aussi se référer à l’article de reporter sans frontières Choisir sa technique pour contourner la censure

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net