Souriez vous êtes filmés
THEMES ABORDES :
Associations, groupes...
Semaine "Ras-les-caméras" du 7 au 14 Novembre 2007
Une magistrate face aux lois sécuritaires
Des centres autogérés en Grèce
Biométrie : le règne du VIS
Action Paris-Chatelet mardi 26 juin 19H3O
Nouvelle provocation dans le Morbihan
“démontons la vidéosurveillance !”
Démontons la vidéosurveillance !
Loi renseignement : #Occupy_Dgsi !
Les publications éditées par l’association ACIS VIPI depuis 2004
festival des résistances, paris, du 11 au 20 mai
La France flique de plus en plus...
Les Amis d’Orwell mardi 28 juin
vendredi 4 mai à Paris : soirée avec le Collectif Livres de papier
Lisez les derniers numéros de ’libertés ?’ le journal d’ACIS VIPI !
Film des "Surveillance Camera Players"
Aidez les à baguer les caméras
C’est ça de partir ailleurs !
Faites votre marché sans surveillance !
Security in-a-box

La France flique de plus en plus...

vendredi 4 février 2011

La semaine dernière à Bruxelles, trois organisations, dont Privacy International [1], ont publié les résultats de leur étude comparative sur l’état des libertés individuelles dans 32 pays d’Europe (les 27 pays de l’Union européenne plus la Croatie, la Macédoine, la Norvège, la Turquie et la Suisse), intitulé "European Privacy and Human Rights" (EPHR). L’Union européenne, en tant qu’organe politique influençant les politiques nationales, fait également partie de ce classement.

L’objectif de ce travail est d’établir un panorama européen en matière de respect de la vie privée et de protection des données personnelles, en analysant l’évolution des lois et régulations nationales ayant un impact direct ou indirect sur les libertés individuelles de chaque pays concerné.

Pour résumer cet "état de l’Union des données personnelles", le rapport dresse un bilan détaillé des principaux points noirs pays par pays, le tout ventilé dans 18 domaines d’activité. Chaque pays est ainsi classé selon 7 critères de danger, du plus protecteur ("soutien consistant aux principes des droits de l’homme" = rouge clair) au plus liberticide ("surveillance endémique" = noir). Il apparaît ainsi que quatre pays se distinguent par l’ampleur des "points noirs" de leurs législations et de leurs pratiques en matière de surveillance des individus, à savoir les Pays-Bas, le Royaume-Uni, l’Italie et la France

Lire la suite sur le site des Big Brother Awards

Voir en ligne : La France parmi les pires nations d’Europe en matière de libertés individuelles

Notes

[1] Le rapport European Privacy and Human Rights (EPHR) a été préparé conjointement par Privacy International, l’Electronic Privacy Information Center (EPIC) et le Center for Media and Communications Studies (CMCS) de l’université de Budapest, avec l’aide du programme spécial de la Commission européenne "Droits fondamentaux et citoyenneté" 2007-2013.

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net