Souriez vous êtes filmé·es
THEMES ABORDES :
Biométrie
Biométrie : le règne du VIS
[samizdat.net | Ne laissez pas les machines jouer avec les enfants]
La biométrie s’infiltre dans l’ADN
Pétition contre l’instauration d’une machine biométrique
Lyon 2, laboratoire leader de la surveillance
Les politiques face à la biométrie
Tous suspects
LA BIOMETRIE
contre l’immatriculation biométrique
INES,refus et boycott de la carte d’identité biométrique !
Procès biométrie Vendredi 20 janvier 13h30 evry
Le couperet tombe sur le procès de la biométrie.
Procès des Anti-biométrie le 16 déc tribunal d’Evry, à 13h30, 10ème chambre
CR de l’action surprise : A quoi sert la CNIL ?
Victoire contre la biométrie à l’école !
Antibiométrie procès : délibéré remis au 17 février
DESTRUCTION D’UN DISPOSITIF BIOMETRIQUE AU LYCEE DE LA VALLEE DE CHEVREUSE
La cnil autorise l’accès biométrique aux cantines !
Grenoble, soutien aux antis biométrie le jeudi 15 Nov
Documentation du procès contre la biométrie
Justice, Droits et Lois
La rétention de données n’est pas une solution !
fichés fichus
La CNIL sonne l’arrêt de la vidéosurveillance à l’école
De la vidéosurveillance à la vidéoprotection
Aux apprenties CopwatcherEuses quelques règles à savoir - IMC Nantes
Mardi 12 avril 19h30
La fête de l’Internet a la LEN fétide
Loi renseignement : #Occupy_Dgsi !
Une magistrate face aux lois sécuritaires
Des voisins trop vigilants
Vers une annulation du fichier "Eloi" des étrangers sans papiers
Loi de rénovation sociale - Vernon (Eure)
Ines, Lettre ouverte aux maires de France
Les Amis d’Orwell mardi 11 octobre
Vidéosurveillance obligatoire !
Les Amis d’Orwell mardi 22 mars
24ème rapport d’activité de la CNIL en ligne
La vidéo surveillance d’un collège stoppée grâce à une plainte
Eloi est reparti par décret
Vidéosurveillance trop vite installée à Ploërmel ?

Le couperet tombe sur le procès de la biométrie.

dimanche 19 février 2006

Trois personnes ont été attrapées et jugées le 17 février dernier au tribunal d’Ivry pour avoir "soit disant cassées trois bornes biométriques".Ils ont eu trois mois avec sursis et 10 000 euros à payer.

RAPPEL DES FAITS

Le 17 novembre 2005, une vingtaine de personnes à Gif sur Yvette en vallée de Chevreuse dans l’Essonne (région parisienne) s’étaient introduites dans un lycée pour dénoncer des bornes biométriques à l’entrée de la cantine. Or, pendant leur intervention (petites saynètes et distribution de tracts,les trois bornes biométriques ont été détruites. A ce propos voir le blog : george Orwell sur http://1984.over-blog.com/

Trois mois de prison avec sursis pour les trois accusé-e-s, plus de 9000 euros pour le remboursement des machines (à partir du devis farfelu du proviseur... les machines ne coûtent pas plus de 500 euros pièce) à verser au proviseur et 500 euros d’amende... La plainte du lycée était pourtant irrecevable...

Pas de décision de faire appel pour l’instant...

Au procès la juge coupait la parole, n’écoutait pas la défense...elle avait condamné d’avance des personnes qui pourtant (et cela a été prouvé au procès) n’avaient pas cassé la machine...

Quelle belle façon de rendre justice !

anonyme article:51524 placo le samedi 18 février 2006 à 02h46 http://paris.indymedia.org/article....

Voir en ligne : Le couperet tombe sur le procès de la biomérie

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net