Souriez vous êtes filmé·es

Des caméras à Clichy, pour quoi faire ?

samedi 10 septembre 2005, par souriez

Réunion-débat

LE VENDREDI 16 SEPTEMBRE à 20H30
SALLE HEIDENHEIM à CLICHY,
(au-dessus du marché du centre, face à la mairie)

sur le thème :

« Des caméras à Clichy, pour quoi faire ? »

avec les porte-parole du Collectif,

Jean-Pierre Petit, Coordination anti-vidéosurveillance IDF

ET

Stéphane Pocrain,
co-fondateur des Comités pour l’Egalité, chroniqueur télé.


A clichy, un collectif contre la vidéosurveillance
tente de pallier à l’opacité du referendum sans débat mis en place en
aout par le maire PS, partie prenante de ce délire sécuritaire.

On peut s’inquièter de telles dérives et se poser la question de l’utilité
réelle des politiques, sont-ils aptent à défendre nos libertés ? On
s’attend alors aussi bien à un référendum sur le port d’armes ou la peine
de mort...

La manière dont cette consultation est menée sent la basse stratégie
politique (la première version du referendum commençait par citer
Sarkozy !)

Dans une guerre politique qui divise la majorité municipale, et dans une ville ou l’électoralisme et le gout du pouvoir politique sont si
développés que le populisme démago s’exprime à plein dans les rangs du
PRG, Catoire tente sa petite stratégie personnelle, loin des
idées dites de gauche en menant une mascarade de démocratie participative
pour conserver son pouvoir de monarque.

Cela risque de couter cher à la gauche actuellement en place, car ceux qui ont
encore le courage de leurs opinions de gauche et une once d’éthique ne
pourront continuer à suivre un maire aussi nauséabond sans moufter et
cela risque d’ouvrir le champ à la droite déjà introduite par schuller il
y a quelques années avant que la justice ne fasse le ménage.

Depuis 20 ans que ce maire PS tente de surpasser les membres de la maffia
de droite des hauts de seine, il a seulement réussi à se maintenir en
place en construisant des zones urbaines à l’identique des années 70, ou
sa réponse au désarroi social engendré est plus de flics armés, plus de
caméras.

Clichy voudrait donc continuer à s’enfoncer comme ville de banlieue sans
ambition pour ses habitants, ou seuls des programmes démagogiques comme
la vidéosurveillance font office de créativité politique ?

dommage

adresse internet du collectif clichois contre la Videosurveillance

http://www.verts-clichy.net/rubrique.php3?id_rubrique=35



+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP @elastick.net