Souriez vous êtes filmés

Nantes,Rennes, Brest, Laval... samedi 26 nov 2005

Sarkozy et le gouvernement, ça suffit !

jeudi 17 novembre 2005, par souriez


Sarkozy et le gouvernement, ça suffit !

Non à la surenchère sécuritaire comme réponse à l’insécurité sociale Halte aux idées d’extrême droite Aujourd’hui, le discours d’ordre remplace la construction d’un autre avenir pour des populations qui constatent qu’elles n’en ont aucun. Les affrontements actuels sont les révélateurs d’une crise sociale dont le gouvernement est responsable. Le gouvernement vient de franchir une nouvelle étape, d’une extrême gravité, dans l’escalade sécuritaire, avec la mise en place de l’Etat d’urgence. L’ensemble de cette politique n’a pour résultat que de s’en prendre aux victimes de cette insécurité sociale : les pauvres en général, les étranger-e-s et les jeunes issus de l’immigration en particulier. Les actes du gouvernement et les discours de Sarkozy renforcent les tendances à l’exclusion sociale déjà fortement à l’œuvre dans la société : misères, discriminations et racisme alimentent en retour les idées d’extrême droite. Les idées sont dangereuses : "Tolérance zéro" ; "il faut nettoyer au karcher"...

Revenus, santé, logement ; il y a urgence sociale
-  Chaque jour des personnes basculent dans la pauvreté et l’exclusion
-  Démantèlement du système solidaire de Sécurité Sociale au profit du secteur privé ; casse de la CMU (Couverture Maladie Universelle) et de l’AME (Aide Médicale d’Etat)
-  Les prix locatifs et de vente explosent ; manque de logements sociaux (20 000 personnes en attente dans l’agglomération)

Nos libertés sont en danger !
-  Contrôle de toute la population par la surveillance et le fichage, contrôle social des plus défavorisé-e-s, personnes dites « à risque »
-  Pouvoirs nouveaux de la police au détriment de la justice
-  Flambée du carcéral dont la construction d’établissements pénitentiaires pour mineurs comme à Orvault.

Le gouvernement veut faire des étranger-e-s les boucs émissaires des maux de notre société.
-  Situation inhumaine pour les personnes Sans-Papiers chassées de leur logement, menacées d’expulsion du territoire, et pour les enfants traqués dans les écoles
-  Expulsions répétées de familles Roms sans aucune proposition de logement ou de stationnement

Libéralisme économique. Autoritarisme social.
-  Casse du code du travail ; précarisation de l’emploi ; contrôle des chômeur-se-s
-  Privatisation des services publics. Marchandisation de tout
-  Réforme fiscale favorisant les nantis et les actionnaires

Ce ne sont pas les pauvres et les étranger-e-s qu’il faut combattre mais la pauvreté !

La réponse à la crise sociale ne passe ni par la répression ni par la provocation, ni par l’utilisation démagogique et électoraliste de ces difficultés sociales. Le sabotage des actions de prévention, l’asphyxie du monde associatif, la tolérance à l’égard des discriminations et du délit de faciès mais également le manque de moyens donnés à l’Ecole pour réduire les ségrégations nous fait mesurer l’échec mais aussi la nocivité de cette politique. Nous avons besoin d’une autre politique. Revenu décent avec ou sans travail, logement, santé, éducation, culture, transports, régularisation des personnes Sans-Papiers. Exigeons l’égalité des droits et la justice sociale.

RASSEMBLEMENT DE NOS LUTTES

SAMEDI 26 NOVEMBRE 2005

15H00

PLACE DU CIRQUE (arrêt place du cirque ligne 2)

Cette action, dans le cadre de la Coordination Bretagne-Pays de Loire solidaire des personnes immigrées sera relayée à Rennes, Brest, Laval......

Signataires à ce jour à Nantes : AC ! CUN, ATTAC, Emancipation, GASProm, LDH, MRAP, Sud-Santé Sociaux, Solidaires, Sud-Etudiants, SCALP, UNEF, liste en cours ....


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net