Souriez vous êtes filmés

La "flic-iatrie" menace les hôpitaux psychiatriques

samedi 23 mai 2009, par Les Amis d’Orwell

Le collectif Non à la politique de la peur s’est créé suite au discours de Nicolas Sarkozy à l’hôpital psychiatrique d’Antony. Ce dernier annonce notamment l’usage de bracelets électroniques et de caméras de surveillance au nom de la dangerosité des malades mentaux.


Une pétition a été lancée par le collectif Refusons la politique de la peur qui regroupe des psychiatres (Appel des 39-la nuit sécuritaire, Union syndical de la psychiatrie), mais aussi le Syndicat de la magistrature, la Ligue des droits de l’homme, la CNT santé-sociale, etc.

Le discours de Nicolas Sarkozy du 2 décembre 2008 à l’hôpital psychiatrique d’Antony fait suite à un fait divers, le meurtre d’un étudiant à Grenoble par un schizophrène. Le président se sert de ce prétexte pour annoncer une loi sur l’hôpital psychiatrique donnant des moyens pour installer des caméras de vidéosurveillances dans ces lieux, équiper les malades de bracelets électroniques et créer des cellules d’isolement. Ce projet s’inscrit dans une logique où le soignant est réduit à des gestes techniques et où le malade serait né avec des troubles, sans aucun rapports avec la société et son environnement.

Jean-Pierre Martin est psychiatre, vice-président du Comité européen : droit éthique et psychiatrie (Cedep) et auteur notamment de l’ouvrage Psychiatrie dans la ville (2000, éditions Erès).

Membre du collectif Refusons la politique de la peur, Jean-Pierre Martin dénonce la désignation de boucs émissaires, l’amalgame entre schizophrénie et dangerosité et s’inquiète de la remise en question du travail de la psychiatrie de secteur. Née après la Seconde Guerre mondiale, celle-ci s’intègre dans des réseaux de proximité et sort de l’hôpital psychiatrique. Le sujet est considéré comme une personne sociale et non un homme superflu.

Le collectif Refusons la politique de la peur appelle à la mobilisation contre les dérives sécuritaires et à une préparation des Etats généraux des droits et libertés samedi 6 juin à 13 h à la bourse du travail de Paris (3, rue du Château-d’Eau, Paris 10e).

Ecouter l’émission

Les Amis d’Orwell, l’émission de Souriez, est diffusée sur Radio libertaire, 89.4, un mardi sur deux, de 16 h à 17 h. Ecouter toutes les émissions


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net