Souriez vous êtes filmés

Le Grand Paris : un projet destructeur

dimanche 3 mai 2015


Le sociologue Jean-Pierre Garnier, qui avait travaillé sur le schéma d’aménagement de la Région parisienne, dans les années 60, était l’invité de l’émission “Les Amis d’Orwell” du 24 avril (Radio libertaire / 89.4 MHz). Avec lui, nous avons essayé de présenter le Grand Paris et ses différents aspects. Pour faire face à “l’inévitable” concurrence entre les “villes-mondes”, toute métropole se doit de renforcer continuellement sa compétitivité et donc son attractivité ; il lui faut sans cesse tenter d’attirer des capitaux à investir, des touristes et des consommateurs, une nouvelle population faite de hauts dirigeants, d’ingénieurs et de chercheurs, de “créatifs” “innovants”, etc. Ainsi se justifie, pour chaque métropole et notamment celle du Grand Paris, tout un ensemble de projets d’aménagement et de grands travaux dont on peut pourtant envisager les conséquences : expulsion des populations les plus pauvres loin de la centralité parisienne vers la périphérie régionale à la suite de processus de gentrification et d’opérations de “renouvellement urbain”, disparition irrémédiable des terres agricoles et des espaces naturels en Île-de-France.
Au moment où le Premier ministre pilote le deuxième comité interministériel sur le Grand Paris, alors que le Conseil de Paris approuve le vœu d’une candidature à l’organisation des Jeux olympiques de 2024 et en attendant la naissance institutionnelle de la “métropole du Grand Paris”, le 1er janvier 2016, les discours d’enfumage et d’acceptation battent leur plein et il reste difficile d’entendre une parole de contradiction ou un écho des luttes s’opposant au processus du Grand Paris.

- écouter l’émission


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net