Souriez vous êtes filmés

SOURIEZ-VOUS-ETES-FILME-ES ! FÊTE SES 10 ANS

Une semaine antividéosurveillance du 11 au 17 avril 2005

mardi 22 février 2005, par collectif

+ soirée de soutien à la semaine antividéosurveillance
vendredi 4 mars 2005- à la Rôtisserie (Paris) - repas entrée plat et dessert : Paf 5 euros.
Du 11 au 17 avril, la coordination anti-vidéosurveillance d’Île de France (créée en juin 2004) organise à Paris une semaine festive et militante Des débats, concerts, projections, manifestations, banquet de rue, concours de court métrage sur le thème de la vidéosurveillance et du contrôle social en général auront lieu tout au long de cette semaine dans le but de s’informer, débattre sur ces questions et de préparer les luttes, de s’opposer à cette société là mais surtout de dire NON aux Big-Brothers

SEMAINE FESTIVE ET MILITANTE Du 11 au 17 avril 2005

Cette manifestation est organisée par la Coordination Régionale Antividéo-surveillance d’Ile de France. Après 10 ans de lutte de Souriez-Vous-Etes-Fimé-es ! qu’en est t-il aujourd’hui ?

Du 11 au 17 avril, la coordination anti-vidéosurveillance d’Île de France (créée en juin 2004) organise à Paris une semaine festive et militante. Des débats, concerts, projections, manifestations, banquet de rue, concours de court métrage sur le thème de la vidéosurveillance et du contrôle social en général auront lieu tout au long de cette semaine dans le but de s’informer, débattre sur ces questions et de préparer les luttes, de s’opposer à cette société là mais surtout de dire NON aux Big-Brothers

En 1993, avant même la loi Pasqua, (libérale) de 1995, Le maire de Levallois-Perret installait une centaine de caméras de vidéosurveillance dans sa ville. Souriez-Vous-Etes-Filmé-es ! a réagit et s’est s’engagé avec d’autres collectifs du mouvement social (AC !, le CLIFFTI, Droit Devant, SUD,...) dans une lutte contre toute forme de contrôle automatisé. Dix ans plus tard dans un contexte du tout sécuritaire et de casse sociale, la vidéosurveillance connaît un essor et un engouement à l’échelle nationale avec des installations de caméras dans plusieurs centaines de villes en France, dans toutes les sphères de la vie quotidienne (écoles, transports, entreprises, logements collectifs, centre commerciaux). En fait, c’est un phénomène gigantesque qui s’installe sur l’ensemble de la planète. Les contrôles biométriques et les fichages de la population (les croisements de fichiers STIC, FISC, ASSEDIC, carte vitale et le dossier médical partagé, EDF, puis la carte d’identité biométrique et les tests ADN) sont voués à connaître la même évolution que la vidéosurveillance.

Ainsi, la coordination anti-vidéosurveillance d’Île-de-France vous convie à une semaine de mobilisations, de fêtes et de débats sur ces thèmes. Nous devons, ensemble, réfléchir sur le contexte idéologique et politique de développement de ces technologies, sur l’effet produit sur les jeunes, sur l’ impact relationnel et de nos modes de vies dans la société, la politique de l’urbanisme utilisée et qui favorise l’aseptisation sociale mais aussi la perception et la place de l’image , son usage qui en est faite. Enfin, quels sont les moyens dont nous disposons pour résister et s’opposer à ces politiques sécuritaires, de contrôle et de formatage des comportements. C’est ambitieux mais en réunissant nos forces ; Ensemble, nous gagnerons et nous construirons un autre modèle de société conviviale sans surveillance arbitraire. Contacts : 06 24 26 10 57, 06 20 78 37 11, 06 07 72 22 75.et 06.20.78.37.11. AntivideoIDF@yahoogroupes.fr. et : www. Souriez.info La Coordination anti-vidéosurveillance d’île-de-France est composée de Chiche (Paris), Espace Public Libre (Saint-Germain-en-Laye), Association « Souriez-Vous-Êtes Filmé-es ! (Paris) et le Collectif Mantais contre la vidéosurveillance (Mantes-la Jolie), Résistons Ensemble (Gennevilliers), Alternative Libertaire (Paris), les Motivés (Colombes). La coodination se veut ouverte à d’autres personnes conscientes du danger de l’installations des caméras de vidéo-surveillance très sophistiquées.

Pré-programme de cette semaine :

(sujet à modifications ici même ! au fur et à mesure !)

• Lundi 11 avril, à l’Olympic Café. : 19 h à 24 heures, 20 rue Léon - 18è - métro Château-Rouge ou Marcadet Poissonniers Soirée-débat-événement « Dix ans de lutte contre la vidéosurveillance » Présentation, historique, film et débat alternent aux chants et aux filets musicaux

• Mardi 12 avril, à la Passerelle. 19 heures 5 rue Hubert - 11è métro voltaire- Débat : « Le contrôle social, tolérance zéro dans les secteurs de la police, justice, l’éducation et le monde du travail. »

• Mercredi 13 avril, au cinéma le Barbizon. 18 heures 30 rue Tolbiac 13è - métro Tolbiac - Projection de film et débat sur l’urbanisme et les transports.

• Jeudi 14 avril au CIP, 19 heures à 24 heures 14-16 quai de Charente 19è - métro Corentin Carriou 19è : Débat : L’impact de l’image sur l’imaginaire de la société. Défis, sens, la nudité de soi, l’univers de la transparence par rapport à l’emprise de l’image.

• Vendredi 15 avril, Alternation 20è ( lieu à définir) 19 heures - concert et fête : agir contre le pouvoir des surveillants et des contrôleurs de l’univers (les partisans de l’ultra-libéralisme) laissons la culture : la musique, l’art picturale et photographique ou l’art en général exprimer notre volonté d’une société plus vraie. A pas de deux, de trois ou de quatre projetons-nous dans un monde plus juste et humain.

• Samedi 16 avril, à 11 heures à Levallois-Perret. Manifestation : réapproprions- nous notre espace public sans caméras.

L’après-midi à 16 heures au cinéma le Barbizon. 13è « Quelles luttes aujourd’hui et demain pour les libertés individuelles ? » le soir : Concours de court métrage.

• Dimanche 17 avril à 11 heures - (lieu à définir) 12è : Banquet de rue en jonction des marches du printemps des précaires. Non au Vidéo-flicage : partage des richesses - pays du sud et du nord. Exigeons notre part de bien-être. Partageons le revenu de la mondialisation entre tous les peuples sans contrôle biométrique ni surveillance. (musique, textes et poésies au milieu d’un paysage de jardin printanier : buffet et échanges des pratiques de résistance et de désobéissance.


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net