Souriez vous êtes filmés

18 mai 2004 - Paris - FRAP : action contre la vidéo-surveillance

mardi 18 mai 2004, par francois

Photos et résumé d’une action non violente d’information, rapide et efficace.



http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=20602

quelques photos et liens ci-dessous :


http://espacepubliclibre.ouvaton.org/article.php3?id_article=37 photos


http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=20503

Ce 18 mai, de 18h30 à 19h15, une action non-violente fut menée par une vingtaine d’individus, s’exprimant publiquement contre la généralisation de la video-surveillance.

Il s’agissait de descendre et monter en boucle les grands escaliers mécaniques des Halles, porte Lescot. Intérêt : le flux des passants est dense et constant, les escaliers sont en vis-à-vis, les gens sont immobiles, leur attention est forcément captée par les cartons que leur présentent ceux qui arrivent en face d’eux. Ils ont le temps de lire plusieurs messages différents, plusieurs fois le même, de prendre un tract offert au passage. Pas de bruit, pas de slogans criés, de rapides conversations avec ceux qui les engagent.

La réaction des agents de sécurité des Halles ne s’est pas faite attendre. La distribution de tracts étant interdite dans le quartier, et particulièrement dans l’enceinte des Halles, ils appellent des agents de police en renfort. Les tracts ayant été tous distribués à l’arrivée de ces derniers, la suite n’est qu’une confrontation entre des individus muets portants des cartons et circulant en boucle sur des escaliers mécaniques et des représentants du pouvoir anonyme tout aussi muets : au total autant des uns que des autres.

Il est à noter que l’action ne perturbait nullement la circulation des passants : les agents de sécurité l’ont fait, en fermant l’accès à l’escalier descendant. Les passants portant des messages se sont alors assis face à l’escalier, à quelques mètres pour ne pas bloquer le flux sortant, face aux forces de l’ordre, avec pour consigne de s’allonger sur le dos et de rester inerte en cas de tentative d’interpellation.

Quelques minutes plus tard, l’escalier est réouvert. Immédiatement, les terroristes agités se lèvent et.. circulent ! Nouvelle fermeture de l’escalier descendant, cette fois complètement arrêté. Nouvelle occupation de l’espace par les déviants, en position assise.

Après une dizaine de minutes de plus, sentant l’entêtement nerveux des empêcheurs de circuler en rond, le groupe s’est dissout.

Rapide, efficace.. et pas fatiguant !


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net