Souriez vous êtes filmés

NOUS NE SERONS PAS DES RATS EN CAGE

Archives souriez (Mars 2002)

lundi 28 février 2005, par souriez


Face au sombre tableau du développement de la vidéosurveillance, l’opposition à la videosurveillance se développe et multiplie les réseaux., refusant toute idée de fait accompli et de banalisation. Le but de ces derniers est de montrer à l’opinion et aux pouvoirs en place, qu’un mouvement d’opinion structuré éxiste à tous les niveaux. Si , en 1995, un mouvement spontané avait surgi sur quelques villes au moment de la loi Pasqua sur la vidéosurveillance (Toulouse, Paris, Roubaix, Nimes) il n’était pas structuré et s’était ensuite essoufflé. Cependant, le fait que des collectifs qui avaient alors bougé soient encore présents aujourd’hui comme svef ou FA nimes a permis de maintenir un fil . Après une traversée du désert, l’apparition de nouveaux collectifs ( sos videosurveillance à Vaux-en-velin, "non a big brother" à lyon, collectif herblinois contre la videosurveillance), le développement de nouveaux réseaux de résistance à la marchandisation du monde et à son mode de vie, l’interconnexion des formes meme de lutte (de l’action au juridique, de l’international au local) font que l’on peut maintenant dire qu’il éxiste une résistance organisée. Qu’on en juge

L’année 2OOO aura vu une manifestation à Lyon en juin et le 14 décembre, la première initiative internationale une action simultanée était organisée à Paris(gare de lyon) et New York (imes square) , en france par un intercollectif le clifiti et aux USa par un collectif les SCP (surveillance cameras players). Ce réseau international balbutiant touche aussi l’allemagne avec les gens d’aKtuelle-cameras à breme et des suisses. Le 24 fevrier à Bristol, les anglais de ccctv ont menée une journée d’action. Au niveau national, le 13 mars 1999, une première journée d’action nationale avait été organisée sur plusieurs villes (levallois, limoges, nancy, nimes, montpellier, vaux-en-velin). L’idée d’une coordination nationale permanente s’est formalisée lors d’une réunion à Montpellier le 24 janvier 2OOO et une nouvelle journée est prevue en juin avec plus de collectifs qu’il y a deux ans. une autre coordination régionale est prévue au niveau de l’ile de France . Plus encourageant, l’opposition aux caméras depassent les associations spécialisées ; plusieurs organisations génériques regroupées au sein du clifti (droits devant, G1O solidaires, cnt-informatique, souriez,vous etes filmés... ) ont créees les bases d’un mouvement unitaire. La présence en son sein de deux syndicats élargit le champ d’action. ( le Clifti a entre autre occupé le PC de videosurveillance de Levallois le 2 février 2OOO et le 3 mars le siège d’IBM contre la surveillance des salariés) On peut ajouter à cet inventaire un autre intercollectif d’ordre plus juridique Delis et la cérémonie des BIg Brother AWards le 16 decembre 2OOO.

Des intiatives isolées voient meme le jour : radicales comme ces jeunes de Sartrouville de la cité des Indes qui ont au mois d’avril 2OO1 sous des bonnets et des écharpes détruits rapidement la caméra installée 2 jours auparavant sur le Plateau, à l’angle de la rue Gorki et de l’avenue de l’Europe. Ils ont lancé une R5 sur cette caméra puis l’ont achevée à coups de batte de base-ball, la soirée se terminant en émeute - humoristique comme cet étudiant des beaux-arts qui en 2OOO organisa un bus tour pour faire visiter les sites videosurveillées de Paris.

Souriez, vous etes filmés, de son coté, est intervenu dans les commissions départementales de Haute-garonne et du 92 pour obtenir la liste des caméras de ces deux départementales.. ;

Force est pourtant de constater que s’il y a une résistance multiforme, elle est encore incapable de peser sur les décisions. Il y a deux ans, un référendum à Couilly-Pont-aux- dames, refusait la vidéosurveillance, c’est bien le seul cas concret où cette dernière a été mise en échec.

Idem pour les entreprises. A part une grève générale dans une usine du Morbihan en 1994 où le personnel avait gagné, la plainte du syndicat sud indre et loire contre la Poste (projet d’installation dans un centre de tri) ou une semaine d’AG sur une plate-forme de colis postaux (créteil) n’ont guère été probants. ( à signaler en 1998, une conférence de presse sur les entreprises organisée par souriez,vous etes filmés )

Pour la première fois, cependant, le débat ouvert par LOFT STORY a permis de poser le problème de la vie privée au niveau national au delà des cercles militants. A tous les réseaux déjà cités d’enfoncer le clou

SOURIEZ,vous etes filmés

En post-scriptum, nous n’oublierons de rappeler qu’au cours de grèves ou de mouvements sociaux comme celui 1995 ou des chomeurs en 1997, l’allergie à la videosurveillance se manifeste de façon plus spontanée collective ( caméras détériorées à la faculté de Censier, masquées dans des ANPE, etc... )

A tous ces réseaux de se faire entendre.


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net