Souriez vous êtes filmés

G7 Dégage

Derrière le contre-sommet

dimanche 1er septembre 2019, par Les Amis d’Orwell

Émission du 30 août 2019 // Retour sur le contre-sommet du G7 qui s’est déroulé au Pays Basque entre Hendaye et Bayonne du 23 au 26 août.


Invité : IanB du collectif Désarmons-les ! (desarmons.net). Témoin : Camille, l’une des "observatrices" de la LDH qui s’est retrouvée en garde à vue à Bayonne.

L’ampleur de la mobilisation a été assez décevante pour un contre-sommet. Il faut dire que la stratégie de matraquage policier a fonctionné, 13.000 flics en tout, contrôles en tous genres autorisés dans une zone de "protection" d’environ 2.500 km2*, les trois principales villes bouclées par arrêtés, etc. La répression s’est élevée à 170 arrestations, 119 garde à vue et 53 poursuites (procès à venir dès le 9 septembre). Loin des prévisions : il était question de pouvoir assurer jusqu’à 300 Gav par jour et de juger simultanément dans six audiences de comparutions immédiates. Finalement, personne ne fut jugé en comparution, comme l’écrit la légal team dans son bilan de la répression. Elle a constaté une gestion judiciaire quelque peu défaillante, avec des entraves au libre choix de l’avocat, des vices de procédure en cascade, des conditions de garde à vues non conformes...

La faible mobilisation doit aussi beaucoup à la manière dont les "organisateurs" de ce contre-G7 s’y sont pris pour imposer un "consensus d’action" qui n’avait rien de consensuel et qui relevait très peu de l’action. L’essentiel des moyens avait été investis dans un centre de conférences à Irun (Pays Basque Sud) pour discuter et non agir. Les appels autonomes à manifester en dehors de leur cadre ont été découragés, et dimanche matin un projet d’occupation de quelques places, qui n’avait a priori rien de subversif, ont été annulées sans explications pour laisser place à une "marche des portraits" moribonde (ceux de Macron décrochés dans les mairies). Le collectif Désarmons a publié un texte qui questionne ces pratiques : "Quand Bizi, ANV & Co se rendent complices de l’État / Déclaration sur l’imposture “plateformiste”."

- Écouter l’émission

http://lambda.toile-libre.org/orwell/Orwell-2019-08-30-contreg7.mp3

Autres ressources :
- Communiqué des observateurs d’Amnesty International au contre-sommet du G7
- Communiqué de la LDH et témoignage de Camille arrêtée à Bayonne
- Site G7borroka.info et lien vers la Caisse collective antirep du contre G7 : bit.ly/antirepg7

JPEG - 148.6 ko

* La zone faisait en gros un carré de 50 x 50km (2500km2), et non 10.000km2 comme indiqué à l’antenne...


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net