Souriez vous êtes filmé·es

Horrific Games

JO 2024 : discussions et ballade autour d’un saccage annoncé

dimanche 5 juin 2022, par Les Amis d’Orwell

Émission du 3 juin / Radio Libertaire //


Les Rencontres Internationales anti-olympiques se sont déroulées les 21 et 22 mai dernier en Seine Saint Denis, organisées par le collectif Saccage 2024, qui cherche à mettre un peu de sable dans l’engrenage olympique depuis que Paris a obtenu les Jeux pour l’édition 2024.

Nous nous sommes intéressés à une table ronde sur la sécurité et la surveillance, en sachant que tous les événements dits "sportifs" sont des laboratoires de flicage à ciel ouvert. Il sera question de la répression induite par les JO de Sotchi, ensuite sur ce qui s’est passé à Rio 2016 ("pacification" des favelas par la police militaire et l’armée), Tokyo 2021 (partenariat remarqué entre les JO et les technologies de sécurité israéliennes), ensuite un aperçu de ce qui nous attend à Paris dans deux ans, avec l’intervention de la Quadrature du net (drones et reconnaissance faciale), et on terminera par la prise de parole d’une représentante du collectif NOlympics LA, qui a fait le voyage des États-Unis, pour notamment décrire comment la police de Los Angeles s’apprête à recruter 3000 flics supplémentaires pour les JO, soit le tiers de ses effectifs actuels. (Prise de son par Cause commune et l’Actualité des luttes / FPP).

Un champs de tir en zone Natura 2000

JPEG - 69.7 ko
Emprises olympiques au Parc de la Courneuve
L’Aire des Vents (à droite), le terrain des essences et le Boulodrome

En seconde partie, on est parti en ballade lors d’un Toxic Tour organisé par le collectif de défense du Parc de la Courneuve / Georges Valbon pour se rendre sur deux sites olympiques : une zone de 7 Ha qui doit abriter le Media Center des JO (dans l’Aire des vents), déjà éventrée par les grues de chantier ; le Terrain des essences, une ex-zone militaire hyper polluée, qui doit abriter les épreuves de tir olympique, zone prolongée sur le site du Boulodrome dans la partie "Natura 2000" du parc. Le stand de tir sera provisoire, il est censé être démoli après les Jeux. En grignotant cette zone protégée, le Département et le Comité d’organisation des JO se permettent de prétendre que le parc sera ainsi "agrandi" grâce à ces destructions... (Se référer au plan détaillé et aux photos).

JPEG - 196.6 ko
Chantiers du Media center
Sur l’Aire des vents du parc de la Courneuve, les grues de chantier du village des médias
JPEG - 31.5 ko
Terrain des essences
Le terrain des essences en pleine opération de dépollution, avant d’accueillir les stands de tir olympique
JPEG - 494.3 ko
L’immobilier en vedette
Le long du chantier du Village des médias, convertis plus tard en "logements exceptionnels"
JPEG - 77.7 ko
Le parc "élargi" grace aux JO ?
Campagne de promo du COJO sur les "bienfaits" de l’emprise des JO sur une zone Natura 2000

- Écouter l’émission (1h15mn) - Toxic Tour à partir de la 42e mn.

PLUS D’INFOS

- Site du collectif Saccage 2024 : https://saccage2024.noblogs.org
- Retransmission intégrale des rencontres anti-olympiques du 21 mai
- Page FB du Collectif pour la défense et l’extension du Parc de la Courneuve Georges-Valbon

NOS ARCHIVES

- Le ciment de la colère : le Grand Paris menace le parc naturel du Vexin (émission du 13 sept 2019)
- Des JO pour le Grand Paris ? (émission du 27 janvier 2017, avec Jean-Pierre !)

--- musiques : Chilly Gonzales, album Solo Piano II ---


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net