Souriez vous êtes filmés

Êtes-vous pour l’insécurité ?

Sondages et manipulations

jeudi 3 janvier 2008, par souriez


Les sondages sont représentatifs, mais de quoi ?

Certainement pas de la réalité mais plutôt du mode de manipulation de leurs commanditaires !

Les sondages sont censés relever de "l’étude scientifique" et de ce fait sont reconnus comme absolument imparables et puisque "les chiffres parlent d’eux même", vous n’avez plus qu’à vous taire.

Comme les sondages reflètent la réalité, à ce titre ils servent à appuyer des décisions politiques et ils prennent, si nécessaire, valeur de référendum démocratique.

Ah, la démocratie locale, quel pied ! Les sondages se substituent ainsi à tous débats et font gagner du temps. Vous cochez les cases, votre avis est enregistré, merci de votre participation, rentrez chez vous, on vous envera les résultats par la télé.

Faut-il encore que vous ayez répondu correctement.

Êtes-vous pour l’insécurité et le terrorisme ?

Telle est la phrase qui pourrait résumer les divers sondages menés pour prouver que toute la population est d’accord pour justifier ainsi un quadrillage sécuritaire de tout le territoire.

Comme vous ne sauriez assumer le rôle de dangereux irresponsable qu’on vous collerait, la réponse vous est prémâché... Non, bien sur, vous n’êtes pas pour l’insécurité et le terrorisme, ni pour que l’on fasse du mal à votre famille et vos amis.

Et bien sur comme vous ne souhaitez que du bien tout autour de vous, ça passera par la vidéosurveillance, cette forme de questionnaire s’appelle de l’intimidation, de l’escroquerie. On vous escroque votre voix et on vous fait dire n’importe quoi sous la menace du terrorisme.

Et si on posait plutôt la question en ces termes « Voulez-vous être filmé toute la journée dans le moindre de vos déplacements ? » surement les réponses n’auraient pas le même résultat !

Le texte du referendum de clichy(92) reprenait déjà ce petit jeu sadique, êtes vous pour le calme et la sérénité ? alors vidéosurveillance... D’ailleurs, depuis quelques temps, la vidéosurveillance n’est plus de mise, c’est devenu la vidéo-protection.

Sondage IPSOS, commande du ministère de l’intérieur, novembre 2007

« Question : Vous, personnellement, êtes-vous très favorable, plutôt favorable, plutôt défavorable ou très défavorable au développement de la vidéosurveillance dans les lieux publics pour lutter contre l’insécurité et le terrorisme ? » extraits

Ce sondage a été utilisé pour mettre en place le quadrillage systématique des espaces publics par la vidéosurveillance.

Documents joints


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net