Souriez vous êtes filmés

Illégalité et faiblesses des nouvelles technologies de la connaissance

le passeport biométrique en question

vendredi 11 août 2006, par MC

L’association ‘’souriez-vous-êtes-filmé-es’’ dénonce toujours la mise en place du passeport biométrique introduit aux Etats-Unis et en Europe notamment en France. Nos données personnelles, la protection de notre intimité et de nos vies privées doivent être sauvegardées. C’est l’un des objectifs du lutte de SVEF (cf site souriez.info). Il en va des libertés fondamentales dans notre pays.


Illégalité et faiblesses des nouvelles technologies de la connaissance. Marie-Claude Bonneville - SVEF L’association ‘’souriez-vous-êtes-filmé-es’’ dénonce toujours la mise en place du passeport biométrique introduit aux Etats-Unis et en Europe notamment en France. Un argument de poids, d’un expert en sécurité qui va dans le sens des membres de l’association. (Cf art. nouvel obs du 7 août 2006). Ainsi, le 5 août dernier, lors d’une conférence à Las Vegas, LuKas Grunwalds, consultant sécurité expert-allemand a prévenu qu’il était possible de voler et de reproduire les codes d’accès secrets du passeport biométrique (1) afin de rentrer illégalement dans des pays. Cela contredit les assurances données par les autorités gouvernementales et l’industrie privée selon lesquelles, les informations électroniques contenues dans ces passeports (selon un système automatique de mesure de l’individu) (2) ne peuvent pas être dupliquées. Depuis, le 3 avril, (pour votre information) la France délivre des passeports biométriques cf site de la préfecture de police Cette annonce soulève des inquiétudes évidentes à plusieurs niveaux : Concernant l’utilisation croissante des RFID (radio-frequency identification) ; elle remet en cause cette nouvelle technologie qui permet de suivre la circulation d’un produit ou d’un homme grâce à un petit émetteur. Cependant, déjà, l’Allemagne utilise ce procédé dans les passeports pour aider les douaniers à lutter contre les contrefaçons et automatiser le traitement du flux de visiteurs étrangers.Les autorités américaines vont-ils intégrer la RFID dans les passeports en octobre prochain, comme cela était prévu ? Elle indique les faiblesses des ordinateurs, des équipements téléphoniques et d’autres machines. Elle pointe l’inefficacité de la CNIL. (3) Si les gouvernements « planétaire » ne remettent pas en cause ces nouveaux avatars technologiques qui sont : la biométrie, la RFID et les nanotechnologies. Une autre ère du terrorisme se prépare : la guerre de l’information et de la connaissance. Surtout, la protection de notre intimité et de nos vies privées doit être protégée. C’est l’un des objectifs du combat de SVEF (cf site souriez.info). Il en va des libertés fondamentales dans notre pays. (1) Les techniques de contrôle d’accès sont basées sur ce que l’on sait (par exemple, un code d’accès), sur ce que l’on possède (par exemple, un badge), sur ce que l’on est ou sur une combinaison de ces trois critères. La biométrie exploite ce que l’on est. (2) Un système de contrôle biométrique est un système automatique de mesure basé sur la reconnaissance de caractéristiques propres à l’individu (source : Clusif). L’analyse des caractéristiques de l’individu peut être : L’analyse morphologique (empreintes digitales, forme de la main, traits du visage,...) ; Les traces biologiques (odeur, salive, ADN,...) ; L’analyse comportementale (dynamique du tracé de la signature, frappe sur un clavier d’ordinateur,...). (3) la CNIL : En France, l’utilisation des technologies biométriques est réglementée par le Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. L’objectif de la CNIL est de prévenir l’usage abusif des fichiers et des outils informatiques, y compris dans le futur (et y compris en cas de changement de régime politique !).


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net