Souriez vous êtes filmés

Profession cordiste

Sur la corde raide

dimanche 21 avril 2019, par Les Amis d’Orwell


On les appelle les "entreprises du travail en hauteur". Elles embauchent des travailleurs qui interviennent en rappel dans des zones inaccessibles à des machines, comme par exemple des toits ou parois de bâtiments, voire d’énormes silos à grains. Une profession à risque mais qui n’est encadrée par aucune convention collective, qui implique essentiellement des intérimaires, peu formés, le tout pour un salaire de smicard. Le pire dans tout ça, c’est que les accidents sont monnaie courante dans le secteur. En 10 ans, on compte pas moins de 15 accidents mortels, dont les 3 derniers sont survenus l’an dernier en 2018.

Franck Dépretz a interrogé des dizaines de personnes, et notamment les collègues de trois cordistes décédés dans l’exercice de leurs fonctions (Vincent et Arthur en mars 2012, Quentin en 2017). Il est allé poser les questions qui fâchent à l’entreprise Cristanol, filiale du géant Cristal Union, un des leaders de l’industrie sucrière, qui réalise 2,5 milliards de chiffre d’affaire annuel et exploite la marque Daddy que tout le monde connaît. Et c’est chez Cristanol, dans son usine de Bazancourt, dans la Marne, qu’on eu lieu les trois accidents mortels sur lesquels il a enquêté.

Profession cordiste est un documentaire en deux parties. La première a été diffusée dans Un peu d’air frais (RL, 1er dimanche du mois, 10-12h). Nous diffusons la partie 2 le 19 avril.

Ajoutons à cela des éléments pour rappeler l’issue du procès sur la mort d’Arthur et de Vincent, en 2012, jugé à Reims début janvier : 100 000 euros d’amende pour les deux entreprises (Cristal Union et son sous-traitant Carrard Services), six mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende pour leurs deux patrons (cf Bastamag). Le procès sur la mort de Quentin (décédé à 21 ans en juin 2017) a, lui, été reporté en octobre 2019.

- Profession cordiste (Partie I, 51mn)
- Profession cordiste (Partie II, 1h22))
- Plus d’infos sur la lutte avec Les cordistes en colère

Presse :
- "« Si vous n’y allez pas, vous n’êtes pas des hommes ! » : enquête sur la mort de Quentin, jeune technicien cordiste", article Bastamag, (9/01/2019)
- "Cordiste, une profession mortelle", reportage vidéo paru sur Reporterre (11/01/2019)

Profession cordistes (130’’), de Franck Dépretz, avec France Timmermans, Nina Hubinet, Xavier Pardessus, sur une musique originale de Maxime Simone. Prix de la création sonore au dernier festival Longueur d’ondes de Brest. Un documentaire diffusé pour la première fois sur la plateforme Binge Audio.


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net