Souriez vous êtes filmé·es
THEMES ABORDES :
Vidéosurveillance
soirée “Paris.sous-surveillance.net”
“Big Brother is watching you”
La réglementation de la vidéosurveillance après la Loppsi 2
Sécurité, vidéosurveillance et construction de la déviance : l’exemple du centre-ville de Lyon
L’image des forces de l’ordre - Droit et photographie
La Loppsi 2 : nouvelle loi sécuritaire adoptée
Aux apprenties CopwatcherEuses quelques règles à savoir - IMC Nantes
Paris sans vidéosurveillance
Un comité d’éthique pour faire passer la pilule
Vidéosurveillance et espaces publics. État des lieux des évaluations menées en France et à l’étranger
200 caméras installées à Paris en décembre
Carte des lycées vidéosurveillés
Les propriétaires de Tesla filmé·es dans leur intimité par Elon Musk
masquage de caméra à Paris
action directe contre la vidéosurveillance à Marseille
Débat au Mans sur la vidéosurveillance (mardi 15 novembre 2011)
Méricourt-sur-Somme : 9 caméras pour 190 habitants
Les Amis d’Orwell - mardi 6 novembre
Les Amis d’Orwell - 11 janvier 2011
Carnaval de Paris - dimanche 19 février

Méricourt-sur-Somme : 9 caméras pour 190 habitants

vendredi 28 février 2014

Quand un maire espionne ses électeurs, ça le rend populaire.
C’est en tout cas ce que suggère ce mail envoyé par une habitante "désemparée" d’un petit village picard. Ce témoignage ou appel au secours se passe de plus de commentaires :

"Bonjour,
J’habite un petit village de 190 habitants dans la Somme. Ici, tout est calme : pas de gros délits, 3 cambriolages en 15 ans, une vie tranquille proche de la léthargie...Et pourtant, le maire du village, en s’appuyant sur un référendum qui s’est déroulé en dehors de toutes règles démocratiques ( un questionnaire par foyer et non par votant, dépouillé par lui seul - personne ne sait combien de bulletins ont été recueillis ni quels ont été les résultats - ) et avec l’appui des médias locaux ( 3 articles dans le Courrier Picard relayés sur les ondes de Radio France Picardie) a décidé l’installation de caméras de vidéosurveillance pour la protection de la population et pour un montant de 10 000 euros ( approuvé en conseil municipal ) et ce, dans l’indifférence générale . Pire, les rares opposants dont je fais partie, ont été accusés d’avoir "des choses à se reprocher ou à cacher"...
Le maire du village exerce le métier de policier et a fait de cette fièvre sécuritaire son cheval de bataille pour les prochaines élections.
Trois caméras sont déjà installées et six vont suivre soit 1 caméra pour 20 habitants !
Je me sens bien seule dans ma révolte et désemparée.
QUE FAIRE ?!
Dominique, habitante de MERICOURT-SUR-SOMME."

Méricourt-sur-Somme, village fleuri et prochainement, village filmé.

Action à venir : VENEZ VOUS FAIRE FILMER À MÉRICOURT-SUR-SOMME !

Voir en ligne : Article du Courrier Picard

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net