Souriez vous êtes filmé·es
THEMES ABORDES :
Angleterre / Grande Bretagne
Conclusion du rapport gouvernemental anglais :
Le gouvernement anglais apporte la preuve du danger du fichage !
La surveillance en question
espions policiers au Royaume-Uni
Freedom Not fear -> 11 octobre 2008
Marketing sécuritaire à la sauce anglaise
publicité et reconnaissance faciale
publicité
Lettre à la CNIL sur les caméras de surveillance publicitaire
Des penseurs anticonformistes
Pub espion dans le métro
G8 vs INTERNET Appel à la résistance créative !
Vidéosurveillance
La « vidéoprotection », une gabegie | Vous avez dit sécurité ?
L’Œil de rien
La Loppsi 2 : nouvelle loi sécuritaire adoptée
Un comité d’éthique pour faire passer la pilule
COPWATCHING : surveillons ceux qui nous répriment
Aux apprenties CopwatcherEuses quelques règles à savoir - IMC Nantes
Sécurité, vidéosurveillance et construction de la déviance : l’exemple du centre-ville de Lyon
Lois et saisines | COPWATCH Nord - Ile de France
Paris sous les caméras
Paris sans vidéosurveillance
Carte des lycées vidéosurveillés
Paris : pétition contre une caméra
Grenoble : rassemblement le mardi 16 novembre
Les Amis d’Orwell - mardi 6 novembre
réunion contre la vidéosurveillance à Paris
Les Amis d’Orwell - mardi 15 janvier 2013
Débat au Mans sur la vidéosurveillance (mardi 15 novembre 2011)
étrange cumul de casquette pour l’une des chefs de la Hadopi
Le projet sous-surveillance
Carnaval de Paris - dimanche 19 février

publicité et reconnaissance faciale

lundi 9 avril 2012

On connaissait les écrans publicitaires espions mis en place dans les couloirs du RER et du métro parisien. À Londres aussi, la pub participe à la diffusion et à la banalisation des technologies de surveillance et de contrôle de la population en permettant l’expérimentation et la mise en place de système de vidéosurveillance “intelligente” – et avec le concours d’ONG humanitaires :

Seules les femmes peuvent voir cette pub
Vous êtes un homme ? Faites une croix sur cette pub. Seules les femmes peuvent voir le spot diffusé par une association qui milite pour l’accès à l’éducation des petites filles. Le panneau interactif installé dans cet Abribus de Londres, dans Oxford Street, est doté d’un système de reconnaissance faciale.
Celui-ci mesure la distance entre les yeux, la largeur du nez, et la taille de la mâchoire pour déterminer le sexe de la personne qui se trouve devant l’écran. Les femmes ont droit à une pub de quarante secondes, les hommes sont dirigés seulement vers le site Internet de l’ONG Plan, à l’origine de cette campagne, qui vise à leur faire ressentir le poids de la discrimination liée au genre. Le système est fiable à 90 %, note la BBC.”
Dans Courrier international (1er mars 2012) qui trouve seulement ça “insolite”, mais pas inquiétant.

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net