Souriez vous êtes filmés

Freedom Not fear -> 11 octobre 2008

lundi 29 septembre 2008, par souriez

GIF - 21.3 ko

L’appel circule largement depuis mi-juillet. Lancée au printemps par une poignée d’organisations européennes de défense des libertés, l’idée d’une journée d’action contre la société de contrôle et de surveillance, et pour la liberté d’expression et d’information, s’est rapidement propagée en Europe. Mieux, elle fait aujourd’hui fi des frontières et s’affiche universelle. Comme la Déclaration des droits de l’homme, qu’elle entend rappeler à la mémoire des grands et petits « brothers » qui s’assoient si souvent dessus.

La journée d’action « Freedom not fear 2008 » (la liberté, pas la peur) se déroulera le 11 octobre. Seul le thème est imposé. Pour le reste, les pays et les ONG, les associations et les collectifs participants font ce qu’ils veulent. Tout est bon pour alerter les citoyens sur la société Big Brother qui menace leur vie privée et leurs libertés, leur expliquer comment se prémunir de la surveillance abusive des États comme des multinationales, dénoncer le totalitarisme informationnel, etc. Pour plus de détails, lisez donc l’appel commun, traduit en plusieurs langues. Il ?est on ne peut plus explicite quant aux avancées de la société de contrôle et à ses conséquences immédiates pour tous. Il ?décline également les multiples revendications des initiateurs de cette journée.

Tout le monde est invité, le jour dit, à descendre dans la rue avec pour mot d’ordre « Freedom not fear 2008 ». Il s’agit de mener ou de participer à « des actions pacifiques et créatives dans un grand nombre de capitales européennes ». En France, c’est le collectif Humanrights21 (Hr21), créé au début de l’été, qui coordonne les actions. Dans les coulisses, les neurones s’agitent. On prévoit des ateliers de formation à la sécurisation informatique et à Internet, on envisage des actions de rue comico-politiques dans la droite ligne de celles de « Souriez, vous êtes filmés » ou de la Brigade des clowns (BAC), une conférence de presse, des débats avec des artistes autour de la criminalisation et de la surveillance accrue des militants de toute sorte (fichiers Edvige, Cristina et autres, à ce sujet, voir rubrique Idées). On mijote secrètement quelques détournements artistico-situ. Inutile d’en dire plus, à vous d’imaginer la suite, ou vos propres actions, car le programme n’est pas clos, au contraire. Hr21 en appelle à toutes les idées et toutes les bonnes volontés, qu’elles viennent de la capitale, des villes ou des campagnes. Surtout des campagnes, où le petit nombre facilite grandement la visibilité et la communication.

Plus d’informations ! Le site de coordination Freedom not Fear France http://www.humanrights21.org

et le site FnF allemand à l’initiative de cette journée (qui a rassemblé 50 000 personnes en 2007)

Portfolio


+ sur le web

Réseaux citoyens
  • ::Refusons de donner les pleins pouvoirs à l’équipe Macron
  • :: « M. MACRON PRÉPARE UN COUP D’ÉTAT SOCIAL » - Le mardi 6 juin 2017, Jean-Luc Mélenchon était l’invité du 20H de TF1. Il a parlé de la destruction du code du travail par ordonnances que prépare Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a ainsi dénoncé le "coup d’État social" préparé par le président de la République et a appelé à ne pas lui laisser les pleins pouvoirs aux élections législatives. Le porte-parole de la France insoumise a enfin adressé un message aux électeurs FN en les appelant à être "fachés mais pas fachos" et à considérer que le problème était "le banquier, pas l’immigré". #RDLS30 : MÉDIAS, LOBBIES, FERRAND, MONSANTO, TRUMP-CLIMAT, THOMAS PESQUET - Dans ce 30e numéro de la Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon revient sur la manière dont est traité Emmanuel Macron dans les médias et dont, à l’inverse, est traitée la France insoumise. Un traitement médiatique qui ne doit rien au hasard à l’approche des élections législatives. Il traite également de l’affaire Ferrand et de la présence de nombreux lobbyistes au gouvernement. Jean-Luc Mélenchon parle ensuite des « Monsanto-Papers » et du scandale du glyphosate. Il analyse ensuite la sortie des États-Unis de l’accord sur le climat après la décision de Donald Trump. Il salue enfin le retour de Thomas Pesquet sur terre après sa mission de 6 mois sur la station spatiale internationale.
  • Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
    squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net