Souriez vous êtes filmés

Levallois-Perret 92

zone contaminée, stoppons l’épidémie

mai 2001

Après la « maladie de la vache folle », on aspirait légitimement à une trêve qui marque un temps d’arrêt dans processus de dégringolade écologique. Mais il est connu qu’une catastrophe n’arrive jamais seule. A la faveur des élections municipales, une nouvelle maladie a fait brusquement son apparition : la « maladie de la vache molle » !


C’est à Levallois, à l’issue du deuxième tour des élections, que le virus fait sa première apparition : le CIDA (Conscience Immuno Déficiente Acquise), à l’origine de la « maladie de la vache molle » a la particularité de n’infecter que les êtres humains. A la vue du résultat sorti des urnes, plus de la moitié des Levalloisiens l’ont contracté en temps record. Son principal symptôme : un comportement aberrant. A Levallois, la réélection de l’ancien maire corrompu Patrick Balkany aura permis d’établir un diagnostic rapide. Il y a des orientations qui ne trompent pas et la réélection de cet agent de la corruption ordinaire, à l’origine des 90 caméras de vidéosurveillance qui veillent sur la ville nuits et jours, est une parfaite manifestation de l’esprit de cette époque. On peut désormais le constater : l’électorat de Levallois a opté pour la reconduction du panoptique urbain.

La majorité des habitants de cette ville, pionnière en matière d’aliénation surveillée, a donc fait un choix de société dont on se rappellera longtemps… Le collectif « Souriez, vous êtes filmés » tient à dûment féliciter monsieur Balkany pour sa performance. Ce gagne-petit de la mafia politicienne se pensait à la tête d’un troupeau docile et il avait raison : le voici reconduit dans ses fonctions de cow-boy municipale - en français : gardien de vaches [molles].

Levallois-Perret n’est plus seulement une ville sous haute surveillance, il convient de la traiter comme une zone contaminée par le CIDA. Le virus semble extrêmement contagieux. Il donc est nécessaire que soit prise la décision de sa mise en quarantaine. « Souriez, vous êtes filmés » réfléchit dès à présent sur les mesures d’urgences à adopter pour endiguer l’épidémie qui menace de s’étendre à tout le territoire. L’idéal serait de soumettre la ville entière à un examen psychiatrique. Plus prosaïquement, nous envisageons d’implanter autour de la ville une signalétique adaptée pour bien délimiter la zone de risque. A terme, nous souhaiterions que soit créé un véritable cordon sanitaire ainsi qu’une équipe de soutien psychologique qui se consacrerait, notamment, au suivi post-traumatique des rescapés de l’épidémie.

Par la présente, nous invitons tous ceux et celles qui souhaitent enrayer la progression du fléau à nous rejoindre. Ensemble, nous réfléchirons au traitement drastique dont la mise en œuvre ne doit souffrir aucun retard.

Pour le collectif « Souriez, vous êtes filmés »,

TRACTACUS

Portfolio

Voir le plan des cameras de Levallois-Perret

+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net