Souriez vous êtes filmés
THEMES ABORDES :
Ploërmel / Ploermael (56)
2eme anniversaire des caméras de Ploërmel (56) du 16 au 18 novembre 2007
8eme anniversaire des caméras de Ploërmel
6 ème anniversaire des caméras de Ploërmel
Annulation de la vidéosurveillance à Ploërmel
Vidéosurveillance à Ploërmel : les micros se taisent...
Nouvelle provocation dans le Morbihan
Chutt...
Victoire des antis-vidéosurveillance à Ploermel !
Venez soutenir les militants antividéosurveillance de Ploermel
Ploermel sur TF1
week end d’action à Ploermel du 8 au 10 dec 2006
Ploërmel : La vidéosurveillance de la ville toujours critiquée, encore et encore dénoncée
Collectif antividéo à Ploërmel (36 caméras pour 8000 h)
Vidéosurveillance trop vite installée à Ploërmel ?
Vidéosurveillance
Un quart de la population française a quelque chose à se reprocher
La « vidéoprotection », une gabegie | Vous avez dit sécurité ?
L’Œil de rien
L’image des forces de l’ordre - Droit et photographie
Paris sous les caméras
Valls hésitation de la vidéosurveillance
Aux apprenties CopwatcherEuses quelques règles à savoir - IMC Nantes
Dans la mire d’Hypervisor
“Big Brother is watching you”
Télésurveillance
publicité et reconnaissance faciale
Carnaval de Paris - dimanche 19 février
Les Amis d’Orwell - mardi 24 janvier
Paris : pétition contre une caméra
200 caméras installées à Paris en décembre
réunion contre la vidéosurveillance à Paris
Carte des lycées vidéosurveillés
masquage de caméra à Paris
Les Amis d’Orwell, mardi 29 janvier
action directe contre la vidéosurveillance à Marseille

Ploërmel : La vidéosurveillance de la ville toujours critiquée, encore et encore dénoncée

mardi 5 octobre 2010

Réunion le jeudi 07 octobre du collectif « Ploërmel sans vidéos » à la Salle des Carmes.
“Profitant de la trêve estivale, la municipalité a redéployé les caméras de vidéosurveillance et obtenu un nouvel arrêté d’autorisation de la préfecture le 23 juin 2010 qui remplace celui obtenue péniblement le 28 janvier 2010. La presse s’en est fait l’écho à partir du 20 juillet 2010.
Municipalité et préfecture nous refusant implicitement la transmission de cet arrêté (demandé respectivement le 03 et le 10 août 2010), c’est après avoir saisi le 03 septembre 2010 la Commission d’Accès aux Documents Administratif à Paris qu’il nous a été transmis le 25 septembre 2010 par la mairie, cet arrêté “modifié”.
La différence entre les précédents arrêtés d’autorisation se situe en l’ajout d’un délai de recours de deux mois « à compter de la date de sa notification à l’intéressée » (soit ici début juillet) pour saisir le Tribunal Administratif de Rennes.
En s’opposant à la transmission de l’arrêté l’autorisant à mettre en route son système de vidéosurveillance, la mairie a fait courir les délais de recours pouvant permettre de le contester. À noter que la préfecture a fait de même.
Un comité d’éthique et une charte d’éthique ont été approuvés en conseil municipal le 23 juin 2010 afin de renforcer « la transparence » autour de la mise en place et du fonctionnement de la vidéosurveillance. Ainsi un comité d’éthique, présidé par le porteur de la mise en place des caméras, pourrait recevoir les doléances de la population.
Les caméras sont actives depuis le 19 juillet 2010 et le fumeux comité d’éthique n’existe actuellement que sur le papier... Tout un programme !
Le collectif « Ploërmel sans vidéos » constate que c’est encore, encore et toujours par la dissimulation, le mensonge, la manipulation voir l’abus de pouvoir que la ville de Ploërmel applique l’orthodoxie d’État que constitue la vidéosurveillance de l’espace public.
Dans ce contexte, le travail d’opinion et d’information réalisé par le collectif reste plus que pertinent. Pour faire le point sur ce dossier et préparer les actions à venir, une réunion ouverte à tous se tiendra à la Salle des Carmes de Ploërmel située sous l’Office du Tourisme, le jeudi 07 octobre 2010 à 20h30.”

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net