Souriez vous êtes filmés

Menace sur les écoliers

Février 2006 Collectif Solidarité Migrants Oise

vendredi 17 février 2006, par souriez


Communiqué de presse

Vous trouverez ci-dessous notre texte lu devant l’Inspection Académique lors de notre manifestation du 1er février :

"Chacun connaît maintenant les faits, l’acte du délit : le Rectorat a appelé les chefs des établissements secondaires de l’Oise a établir une liste des élèves mineurs et majeurs susceptibles d’être victimes d’un arrêté de reconduite à la frontière. Outre le côté effrayant d’une liste d’enfants qui nous rappelle fatalement les périodes les plus sombres de notre histoire, le contexte actuel ne peut qu’éveiller notre indignation.

Dénonçons un mensonge tout d’abord : Mme La Rectrice a déclaré elle aussi avoir des motivations humanitaires. Faux : la constitution de cette liste prépare un Comité d’Administration Régionale. C’est là une instance territoriale qui réunit, sous la présidence du Préfet, les différents services de l’Etat dont l’Education Nationale. Cette liste est donc destinée aux Préfets à qui Nicolas Sarkozy vient de donner consigne d’expulser avec plus de vigueur.

Cette demande d’établir une liste est donc une véritable insulte aux enseignants et à l’Ecole Publique :

1- On demande aux enseignants d’être les délateurs de leurs propres élèves. Des élèves qui placent toute leur confiance en nous, et plus encore quand ils sont à ce point démunis car menacés, et notre réponse serait de les dénoncer à la police.

2- Insulte à l’Ecole Publique dont l’un des principes fondateurs est l’égalité. Pour nous, il n’y aura jamais les " clandestins " et les autres, mais des enfants tous sur le même pied d’égalité avec le même droit à l’éducation.

La demande de connaître les résultats scolaires de ces jeunes semble d’ailleurs augurer un tri parmi ces élèves. Décidément, ce pouvoir pratique allègrement la double, voire la triple peine. Ainsi, ces enfants qui souffriraient d’éventuelles difficultés scolaires dues à des difficultés sociales, administratives... Imaginez combien est déstructurant pour ces jeunes de se trouver dans la plus totale et angoissante incertitude quant à leur avenir immédiat...Bref, à ces difficultés de tous ordres devraient s’ajouter la menace d’une expulsion. Après les délinquants, ce sont les mauvais élèves qu’il faudrait expulser !

3- Enfin, l’Ecole Publique demeure tout de même le lieu fondateur des valeurs républicaines dont celle de la fraternité.

Nous avons d’ores et déjà réussi à briser le mur du silence, bien sûr cet email n’aurait jamais dû tomber entre nos mains, et avons immédiatement informé l’ensemble des médias, des organisations, des citoyens... et donné des consignes de non-collaboration : pas de réponse ou état néant !

Depuis les réactions se multiplient et nous avons appris ce matin que le syndicat majoritaire des Chefs d’établissement (le SNPDEN) appelait à ne communiquer aucune information. Enfin, nous avons demandé à être reçus en urgence par le Recteur et l’IA pour leur demander que soit détruite toute liste qui aurait commencé à être élaborée."

Enfin, nous avons appris ce jour que nous serons reçus par l’Inspecteur d’Académie dès le lundi 6 février à 11 heures (rendez-vous à 10 heures 30 devant l’I.A.) ; la rapidité de cette audience est révélatrice de l’émotion suscitée par cette très regrettable et dangereuse affaire !

Collectif Solidarité Migrants Oise

Jean-Michel BAVARD
11, rue Mathéas
60000 Beauvais
Tel. : 03 44 45 25 88/ 06 71 93 15 19
Mel : jmbavard(AT)club-internet.fr

Réseau éducation sans frontières


+ sur le web

Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net