Souriez vous êtes filmés

Syndicat de la magistrature

Rapport Fenech : la banalisation de la surveillance électronique

Communiqué de presse

vendredi 22 avril 2005, par souriez


Syndicat de la magistrature

Communiqué de presse

Paris le 20 avril 2005

Rapport Fenech : la banalisation de la surveillance électronique

Sous couvert d’atténuation des propositions votées en première lecture par l’assembée nationale, le rapport rendu par Georges Fenech, chargé de mission par le premier ministre, propose un recours extensif au dispositif de surveillance électronique mobile. Ce système pourrait être mis en oeuvre à tous les stades de la procédure (dans le cadre du contrôle judiciaire, à titre de peine principale, au stade de l’aménagement des peines sous diverses formes). Il serait applicable à un nombre accru de condamnés, quelle que soit la nature des faits commis, y compris à titre d’aménagement des peines prononcées de faibles quantum (inférieures ou égales à un an).

Les mineurs n’en seraient pas exclus, la spécificité de la justice des mineurs se trouvant ainsi une nouvelle fois remise en cause.

L’effet préventif de la récidive attribué à ce dispositif, n’est étayé par aucun élément précis d’évaluation des expériences anglo-saxonnes dont la mission s’est inspirée. Au contraire, cette mesure ne semble pas applicable aux délinquants dont la récidive est plus particulièrement redoutée, notamment en matière d’infractions sexuelles.

Le recours à une telle mesure, ne constituerait qu’une source d’extension de la répression, pour le plus grand profit de sociétés privées à qui seraient confiées les prestations de surveillance. Les expériences étrangères, et l’expérience française de la surveillance électronique fixe ne permettent nullement d’observer en contre-partie un moindre recours à la peine de prison.

Le Syndicat de la magistrature rappelle la nécessité de renforcer les mesures d’accompagnement socio-éducatif existantes, seules de nature à permettre l’accompagnement des personnes condamnées dans une démarche effective de réinsertion.

Syndicat de la magistrature
12/14 rue Charles Fourier,
75013 Paris
site : www.syndicat-magistrature.org
mail : syndicat.magistratureATwanadoo.fr
tel 01 48 05 47 88
fax 01 47 00 16 05

contact presse :

Côme Jacqmin
01 48 05 47 88
06 13 61 42 36


+ sur le web

Réseaux citoyens
  • ::Refusons de donner les pleins pouvoirs à l’équipe Macron
  • :: « M. MACRON PRÉPARE UN COUP D’ÉTAT SOCIAL » - Le mardi 6 juin 2017, Jean-Luc Mélenchon était l’invité du 20H de TF1. Il a parlé de la destruction du code du travail par ordonnances que prépare Emmanuel Macron. Jean-Luc Mélenchon a ainsi dénoncé le "coup d’État social" préparé par le président de la République et a appelé à ne pas lui laisser les pleins pouvoirs aux élections législatives. Le porte-parole de la France insoumise a enfin adressé un message aux électeurs FN en les appelant à être "fachés mais pas fachos" et à considérer que le problème était "le banquier, pas l’immigré". #RDLS30 : MÉDIAS, LOBBIES, FERRAND, MONSANTO, TRUMP-CLIMAT, THOMAS PESQUET - Dans ce 30e numéro de la Revue de la semaine, Jean-Luc Mélenchon revient sur la manière dont est traité Emmanuel Macron dans les médias et dont, à l’inverse, est traitée la France insoumise. Un traitement médiatique qui ne doit rien au hasard à l’approche des élections législatives. Il traite également de l’affaire Ferrand et de la présence de nombreux lobbyistes au gouvernement. Jean-Luc Mélenchon parle ensuite des « Monsanto-Papers » et du scandale du glyphosate. Il analyse ensuite la sortie des États-Unis de l’accord sur le climat après la décision de Donald Trump. Il salue enfin le retour de Thomas Pesquet sur terre après sa mission de 6 mois sur la station spatiale internationale.
  • Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
    squelettes spip SPIP Suivre la vie du site @elastick.net